Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal des pingouins

Ikigami, préavis de mort

24 Mai 2015 , Rédigé par Michaël Publié dans #Ikigami préavis de mort, #Kazé, #Motore Mase, #Japon, #Drame, #Manga

Ikigami, préavis de mort

Titre original : Ikigami (イキガミ)

Dates de parution : 2009 à 2012 (2005 à 2012 au Japon)

Type : Seinen

Genre : Drame, thriller, psychologique, réalisme, anticipation, dystopie.

Auteur : Motorõ Mase

Editeur Japon : Shõgakukan

Editeur France : Kazé

Prépublication : Weekly Youg Sunday et Big Comic Spirits

Nombre de volume : 10

 

Synopsis : 

Dans un pays asiatique imaginaire et non nommé, mené sous une dictature, chaque enfant reçoit dès son entrée à l'école primaire un vaccin. Parmi ces enfants, un sur mille reçoit un vaccin différent des autres car il contient une micro-capsule indétectable qui est capable de donner la mort à une date et heure précise. Le but de cette action est de donner conscience aux adultes de la valeur de la vie. Entre leurs 18 et 24 ans, ce vaccin se met en route à la date programmée et ils reçoivent de la part d'un fonctionnaire l'ikigami, leur préavis de mort qui les informe qu'il ne leur reste plus que 24 heures avant de mourir pour la nation.

Kengo Fujimoto est le héros de cette histoire. Fonctionnaire travaillant pour la prospérité nationale, son rôle est de distribuer l' ikigami et d'assurer le suivi du dossier. Si chaque chapitre se concentre sur ce que fera l'adulte désigné durant ses dernières 24 heures, une partie se déporte sur les réflexions et les doutes qu'il aura, au risque d'être la cible d'enquêtes internes.

Analyse et critique ( ! SPOIL ! )

Si ce n'est pas le genre de manga que je lis en général, celui-là m'a accroché dès que j'en ai entendu parlé à la télé. Le manga vous plonge dans une atmosphère assez lourde dès le départ, où l'on voit de jeunes enfants se faire vacciner. Un sur mille d'entre eux mourra entre ses 18 et 24 ans pour la prospérité national et faire réfléchir la population sur la valeur de la vie.

Nous suivrons Kengo Fujimoto, un jeune fonctionnaire chargé de remettre l'Ikigami aux jeunes condamnés. Au fil des tomes, il va être amené à réfléchir sur sa fonction et trouvera la loi de la prospérité national de plus en plus absurde. L'amenant ainsi petit à petit vers la résistance, sans vraiment se douter que ses supérieurs mèneront des enquêtes internes. Une erreur lui coûtera cher et le démasquera.

Parallèlement, on suit les 24 dernières heures de chaque condamné. Lorsqu'ils reçoivent le préavis de mort, ils savent qu'ils n'ont plus que 24 heures à vivre. Grâce au préavis, ils peuvent consommer et se déplacer gratuitement et leur famille reçoit une compensation financière. Mais leur dernier jour ne se passe pas toujours comme on aimerait. On peut s'imaginer qu'ils passeront toujours du temps avec leur bien aimé ou leur famille. Mais certain y verront l'occasion de se venger ou de réaliser leur rêve. Ce qui nous amène à nous poser cette question : que ferions-nous à leur place ?

Il y a aussi quelques histoires assez émouvante, par exemple un jeune recevant l'Ikigami donne ses yeux à sa soeur aveugle, sans lui avouer qu'il est de toute manière condamné.

Conclusion

Ikigami est un manga dont le but est de nous faire un peu réfléchir sur ce que nous ferions nous-même à leur place, mais aussi sur ce que peut faire une dictature sans limite en imposant ce genre de loi. Mais thriller avant tout, ces différents faits divers nous mettent en haleine avec de temps en temps un peu de suspens avec la police spécial de la prospérité. Le manga a reçu plusieurs prix en France ce qui est amplement mérité ! Un film a même été fait dessus et je ne manquerai pas de vous en parler ;)

Ma note : 18/20

Ikigami, préavis de mort
Ikigami, préavis de mort
Ikigami, préavis de mort

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article